samedi 1 juillet 2017

Book Haul - Juin 2017

Book Haul #13
Juin 2017 

 Ce mois-ci, un livre venant de La Zone du Dehors, qui est bien évidemment le Livre Inconnu de Juin, puis un autre de la librairie N'a qu'un oeil. Ainsi que les deux romans de Kactus, une auteure rencontrée en même temps que Lily B.Francis. Et le reste vient d'Emmaus, sachant que je n'achète jamais la-bas... J'ai été faible....





















 

jeudi 29 juin 2017

Les chroniques de Pont-aux-rats T1: Au bonheur des monstres - Alan Snow

Chronique #45


Titre : Les chroniques de Pont-aux-rats
Tome : Tome 1 ; Au bonheur des monstres
Auteur : Alan Snow
Éditions : Nathan
Genre : Jeunesse
ISBN : 978-2-09-251552-5
Pages : 541

Résumé :
« Bienvenue à Pont-aux-Rats… mais prudence ! Dans les rues pavées de la ville, ainsi que sous les pavés, il se passe des choses plus que louches. Préparez-vous à rencontrer un assortiment de créatures – pas toutes fréquentables, hélas ! Préparez-vous surtout à trembler pour le jeune Arthur, aux prises avec l’odieux Grapnard et sa clique. Soutenu par des amis de toutes sortes – un vol entier de corbeaux freux, un avocat à la retraite, deux ou trois choutrognes, une bande de bricoliaux et quelques pirates-, Arthur parviendra-t-il à déjouer le monstrueux complot ourdi par Grapnard et ses sbires ? »

Un livre jeunesse que j’avais aperçue un jour à Mollat, mais dont je n’avais pas pris la peine de noter le titre. Finalement je l’ai retrouvée en arpentant les listes -wish, PAL- de Shirley.
J’ai fini par l’acquérir. Quand j’ai ouvert le bouquin, j’ai eue l’impression d’avoir un livre-objet en mains. Ce roman est bourré des dessins d’Alan Snow, dessins en rapport avec l’histoire bien sûr. Il y a même un exemple d’une petite encyclopédie sur les monstres que nous allons rencontrer au long de l’histoire. C’est vraiment génial comme concept pour un roman jeunesse, ça donne envie à l’enfant de lire !
D’ailleurs, les dessins et les monstres me rappelle les histoires du Dr. Seuss.

Pour l’histoire, j’ai eu du mal à accrocher au début, car je ne savais pas de quoi ça allait parler, en plus on est dans un monde qui ne semble pas exister. Il faut donc se familiariser avec ce monde. Mais au fil de la lecture, je me suis attachée aux personnages. Ce roman, bien que fantastique, me fais penser à un roman policier ou d’espion, version imaginaire enfantin.

Une histoire touchante avec des relations qui se renouent et un ennemi totalement fantasque ! J’adore !

Voici mon passage favori p.14 :
« Par les nuits sans lune ou noyées de brume, tout était plus facile ; mais ce soir-là, la lune était pleine et le temps clair. »

Ce roman jeunesse mérite pour moi un 13/20. Faites le vite lire à vos enfants !



mardi 27 juin 2017

A comme Association T1: La pâle lumière des ténèbres - Erik Lhomme

Chronique #44


Titre : A comme Association
Tome : Tome 1 ; La pâle lumière des ténèbres
Auteur : Erik Lhomme
Éditions : Gallimard
Collection : Jeunesse
Genres : Jeunesse ; Fantastique
ISBN : 978-2-07-063468-2
Pages : 154

Résumé :
« Prénom : Jasper / Âge : 15 ans / Description : Grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon / Profession : Agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues) / Signes particuliers : Pratique la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval / Aime : Les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l’Agent stagiaire Ombe / Mission : Démanteler un trafic de drogue chez les vampires. »

Cette saga de romans jeunesse m’a toujours attirée. Le problème, c’est que je ne pensais pas à les acheter, il y avait toujours un livre qui me passait par la tête au moment des passages à Mollat. J’ai donc profitée d’un SWAP avec Shirley Von Karot pour glisser le tome 1 dans ma wishlist.
D’ailleurs ça n’a pas manqué d’agir puisqu’elle m’a envoyée les deux premiers tomes ! En occasion, certes, mais ça ne me gêne pas trop vu que c’est les anciennes éditions !
Encore mille fois merci ma belle !

Les couvertures sont juste magnifiques et m’ont tout de suite attirées. C’est souvent un arrière-plan ou l’on voit l’ombre d’humains et de créatures surnaturelles. Le premier plan quand à lui est composé du titre, de l’auteur et du symbole de cette saga qui est un pentacle avec un grand A formant la fin de l’étoile avec le titre dedans. L’idée est bien trouvée car elle marque les esprits sur le titre de la saga.

L’histoire de ce tome 1 est assez simple. Jasper est un garçon comme les autres, enfin, pas vraiment puisqu’il pratique la magie en secret. Il se fera alors recruter par l’Association, une organisation secrète dissimulée dans un bâtiment anodin, qui régule et contrôle l’activité des êtres spéciaux.
Dans ce tome, Jasper part sur une piste qui le mènera jusqu’à un trafic de drogue vampirique.

Le bouquin bien qu’assez court est agréable à lire. Jasper fait des jeux de mots complètement pourris tout au long du livre qui fait sourire au fur et à mesure de la lecture, mais il faut aimer. De plus, bien que piètre comique, il excelle dans l’art de la magie et maîtrise également les langues mortes ainsi que le haut-elfique et d’autres utilisées dans ses rituels.
Seule petite chose qui ne m’a vraiment pas trop plu dans le roman, c’est les « traductions » ; j’entends par là que quand Jasper fait un sort, il est d’abord écrit dans l’alphabet de la langue utilisée, puis en romaji (en gros écrit avec notre alphabet) puis traduit en français. C’est une explication un chouïa trop longue.

Mon passage favori page 1 :
« Je rentre la tête dans les épaules en frissonnant, pareil à une tortue à laquelle on aurait posé un lapin. »

Ce livre mérite un bon 11,5/20. Pas exceptionnel mais pas nul non plus. Il est moyen, mais c’est aussi un livre jeunesse qui est relativement court. J ‘aime et je compte bien lire la suite.


dimanche 25 juin 2017

Rencontre avec les éditions Laplikili

Sortie Littéraire #6
Rencontre avec la maison d’édition Laplikili


Le jeudi 11 Mai 2017, à 13h, j’ai rencontrée Yohan et Christina des éditions Laplikili !
Qui sont-ils ?

La maison d’édition Laplikili a été créée en 2017, c’est un petit bébé encore, mais un petit bébé qui a un concept juste génial !

Voyez-vous, je suis tombée sur ces éditions sur Ulule, pour le financement de leur premier ouvrage : « Ulysse et le Grimoire de l’Univers ». Qui est un album pour enfant racontant les aventures d’Ulysse, un panda qui va parcourir l’espace !
Mais CHUTTT….
Je n’en dis pas plus, vous saurez tout dans ma chronique sur cet album que j’ai très hâte de recevoir.

Donc j’ai rencontrée Yohan et Christina au café du Globe à Gambetta. (Ouiii cool, je n’ai pas eue à aller à Paris, héhé).
Ces deux jeunes gens sont adorables et passionnés par leur travail.

Mais d’ailleurs, pourquoi avoir créé une maison d’éditions ? Et comment ? Ont-ils fait les études adéquates ?
Et bien non ! Yohan a fait des études d’ingénieur informatique -si je me souviens bien- et Christina a fait un Master du métier du livre après avoir fait les Beaux-Art il me semble. Ils ont suivi une formation en accéléré pour comprendre le métier de l’édition.

Leur concept est simple : Faire connaître un nouveau moyen d’apprentissage qu’avec le livre simple. Surtout à notre époque où les enfants naissent avec un appareil électronique dans les mains ! (c’est une métaphore, hein!)
Concept original, et apprécié par ceux qui en on entendu parler, en particulier certains parents et instituteurs.
Nos deux amis sont donc partis pour vendre leur concept aux maisons d’éditions connues ! Malheureusement, le résultat voulu n’aboutit pas.
Laplikili naquit donc !!

Au début, je me suis demandée d’où venait ce nom : Laplikili… Et finalement, j’ai compris !
L’appli… Qui lit !
C’est tout simple !

En gros, en plus du livre, les parents téléchargent l’application qui rajoute de l’aventure !
L’enfant passe l’application sur le livre, et des mini-jeux le font participer réellement à la quête d’Ulysse !

Ah… Ça me fait penser à un dessin animé que je regardais enfant, une petite fille qui entrait dans les livres pour partir à l’aventure !

Pour ceux qui voudraient avoir un aperçu de tout cela, voici la page facebook et le site internet !
Si vous souhaitez acheter le livre, rester sur vos gardes, récemment Laplikili sont partis eux aussi en quête de libraires voulant bien les commercialiser ! Je vous tiendrait au jus !

Encore merci à Yohan et Christina d’avoir gentiment acceptés de me rencontrer ! Ce fut une rencontre riche en expériences !


jeudi 22 juin 2017

Légendes de la Garde T4: Baldwin le Brave et autres contes - David Petersen

Chronique #43


Titre : Légendes de la Garde
Tome : Tome 4 ; Baldwin le Brave et autres contes
Auteur : David Petersen
Éditions : Gallimard
Collection : Jeunesse
Genres : Bande dessinée ; Jeunesse ; Fantasy
ISBN : 978-2-07-066721-5
Pages : 68

Résumé :
« Tous les braves des Légendes de la Garde ont un jour été des enfants bercés par les histoires de ceux qui les ont précédés. Les fables contées ici rendent hommage au courage, à l’humilité, à l’amour et à la générosité – toutes qualités indispensables à l’éducation des futurs héros ! »

Cette petite BD a été découverte à La Zone du Dehors, une petite librairie que je fréquente de plus en plus. D’abord, attirée comme toujours par la couverture, qui me faisait penser à des peintures que ma mère faisait pour des enfants.
Avec surprise, je découvris joyeusement qu’il s’agissait d’histoires de petites souris. Vraiment super concept. Je ne connaissais pas et je me suis mise à lire avec entrain. Tout dans ce livre est très détaillé. Les illustrations sur toutes les pages, même celles de présentations, avec une carte du pays à la fin !

Dans cette BD nous retrouvons six histoires, ou contes. Qui je pense, font référence aux personnages des trois premiers tomes des Légendes de la Garde. Il y a donc :
- Le rusé tisserand
- Baldwin le Brave
- Thane et Ilsa
- Au service de Seyan
- Un trio de haches
- Le jour enfui

Que dire à part que j’adore cette BD ? Ce monde est juste merveilleux ! Sinon, petit parallèle. Dans « Le rusé tisserand », je trouve que cette histoire est similaire à un film que j’ai pu voir, qui s’appelle « Hero ». Faire croire qu’on est du côté de chaque ennemi, passer un marché avec lui pour pouvoir tuer les trois ennemis d’un coup !

Les dessins sont magnifiques, avec des tons de couleurs chaudes et bois, un peu comme s’il y avait une patine, comme si c’était de vieilles tapisseries ou boiseries où ces contes sont racontés.

Pas de passage favori, mais un réel coup de cœur qui mérite la note de 17/20 !